Encore un grand cru pour cette épreuve sur les routes ardéchoises au départ de St Joseph des Bancs qui du Cheylard  en passant par Lachamp-Raphael, Burzet, Le Moulinon, Ucel, n’ a pas déçu les 85 participants par sa sélectivité, son accueil et son rythme ( à signaler 3 équipages de Champagne, 1 de Charente, 1 du Territoire de Belfort, 1 du Gers, 1 de l’Ain, 1 Italien et 1 Belge… pour les plus éloignés).  Une première étape (160 km dont 85 de ZR)  le samedi aprés-midi permettait vu les écarts minimes d’entrevoir la lutte à venir.

Mais cette compétition allait connaître son point d’orgue dans la 2ième étape de nuit (135 km dont 75 de ZR)  dans la ZR 10 où quelques concurrents perdaient tous espoirs de bien figurer. Le contrôle de passage situé 6 km après (sur 100 mètres de l’ancienne D2) laissait un goût amer à 49 équipages pénalisaient d’une minute et 40 secondes. Pour l’anecdote, les 2ièmes (n° 2)  feront demi tour  avant la ZR 11 pour passer au contrôle sur les indications des n° 3 (en lutte  pour la première place). On ne peut qu’admirer la sportivité de Véronique  Morel-Lab (copilote) et Christophe Arod sur Innocenti Cooper de 1972. L’étape du dimanche (49 km dont 33 de ZR) paraîtra plus facile malgré une nuit courte (5h de sommeil) et le souvenir d’une nuit mémorable.

Classement :

1ier : Yves Nougier/Loïc Vey  Porsche 911 SC de 1979

2ième : Marie-Christine et Michel Perin  VW Golf de 1982  (n°2)

3ième : Christophe Arod/Véronique Morel-Lab  Innocenti Cooper de 1972 (n°3)

4ième : Chistian Bouvier/Pierre Descours  Fiat 131 Abarth de 1981

5 ième : Patrick et Quentin Paillot Renault 11 Turbo

A noter 5 abandons et quelques problèmes mécaniques pour l’Opel Kadett GTE (1977) de Bernard Vialar/Quentin Taus (vis platinées) qui repartiront le dimanche matin pour le sport, idem pour la Peugeot 504 Coupé V6 (1975) d’ Eric Dautry/Odile Carpentier (panne sèche après la perte du bouchon d’essence) et quelques autres, l’équipage Jean-Pierre Vincent/Guy Fayolle Golf GTI (1981) casseront l’échappement au ras du collecteur dans la nuit et trouveront un membre d’ Historic Rally Col de la Fayolle (écurie organisatrice) après le CH18 pour effectuer la réparation et repartiront le lendemain matin sans pénalités (!!!) avec une 18ième place au général. A signaler aussi le prêt pour rentrer à l’hôtel d’une voiture par l’organisation à l’équipage Richard Kuss/Michel Raymond après la casse de la pompe à essence sur leur Volvo  142 S dans l’étape de nuit.

 

Voir les photos sur : http://vehiculesderallyehistorique.over-blog.com